Lade Événements

DOROTHÉE ELISA BAUMANN

Articulée autour de ses recherches récentes, visuelles aussi bien qu’anthropologiques, autour de la caméra, et des gestes et du regard que cet outil induit, l’exposition monographique de Dorothée Elisa Baumann présente en majorité des œuvres inédites de l’artiste.

Lors de la réalisation de son projet précédent, Pleasure Arousal Dominance, qui a fait en 2017 l’objet d’une monographie éditée par le Centre de la photographie Genève, l’artiste a pris conscience des limites de son outil de travail, l’appareil photographique. Elle pose dès lors un regard scrutateur sur elle-même, examinant constamment les négociations de pouvoir, de contrôle et de confiance entre elle-même et celui sur lequel elle pointe sa caméra. Les œuvres présentées dans l’exposition sont issues de ces réflexions.

PHOTO est un magazine mensuel français de photographie, qui s’est imposé depuis 1967 comme une référence culturelle internationale, sur la couverture duquel figure presque toujours une femme légèrement vêtue. Dorothée Élisa Baumann en a reproduit des couvertures et certaines images publicitaires, et les présente dans l’exposition sous forme d’affiches, qui met en avant leur langage visuel sexiste. La matérialité des couvertures, leurs signes d’usures et leurs rayures, tout comme leur trame offset, indiquent leur contexte culturel, c’est-à-dire la photographie occidentale des années 1970 à 1990.

Dans l’œuvre vidéo Take a Better Picture, un marteau frappe de plus en plus vite un appareil photographique, jusqu’à le briser complètement. Une œuvre faite à partir de la réflexion que les caractéristiques techniques des caméras s’améliorent sans cesse — de la mise au point automatique, du déclenchement en rafales ou encore au zoom — ce qui a pour effet d’accélérer la prise de vue, mais sans nécessairement faciliter un regard plus attentif. La production d’images et sa vitesse augmentent sans cesse, mais sans débat de fond — des tendances de plus en plus discutées dans le contexte de la couverture médiatique de l’actualité dans le milieu de la photographie.

Une deuxième œuvre vidéo traite d’un texte séminal de la théorie de la photographie: une présentatrice de télévision de la chaîne locale TeleBielingue lit en 150 minutes l’essai de 1977 de Susan Sontag, Sur la photographie. Comment ce texte fonctionne-t-il lorsqu’il est énoncé dans un style propre aux courtes nouvelles factuelles  ? Cette approche expérimentale illustre la manière dont un changement de contexte influence l’effet et les éléments centraux du texte.

Dans Typologie Operator, une femme rejoue en 25 poses une typologie des postures adoptées par les photographes. Enfin, avec la pancarte Manifest, l’artiste ferme le cercle: bien que dans certaines œuvres, les interventions de l’artiste soient plutôt subtiles, leur posture critique est clairement identifiable. Dans cette œuvre, l’artiste décrit l’inégalité de pouvoir entre le photographe et la personne photographiée, comment la technique place le pouvoir du côté du photographe, et conclut par un appel à réexaminer ces relations par la création de nouveaux espaces de négociation.

L’exposition est commissariée par Nadine Wietlisbach.

Biographie

Dorothée Élisa Baumann (*1972) vit et travaille entre Bienne et Genève. Après une formation en photographie (CEPV, Vevey), elle a poursuivi ses études avec un Bachelor puis un Master en art contemporain à la Haute école d’art et de design de Genève (HEAD). En parallèle à ses études, elle a travaillé comme rédactrice photo pour la Ville de Genève, et a été chargée de cours en photographie à la HEAD. Dorothée Élisa Baumann rédige actuellement sa thèse de doctorat en anthropologie des médias à l’Institut d’anthropologie sociale de l’Université de Berne. Elle y examine le discours véhiculé par les manuels d’utilisation des appareils photographiques du 20e siècle et analyse la manière dont les scripts et les instructions produits par les fabricants d’appareils ont influencé l’usage des caméras par les photographes.

  © Dorotheé Elisa Baumann, ohne Titel, aus der Serie Take a Better Picture, 2017

Dorothée Elisa Baumann, ohne Titel, aus der Serie: Take a Better Picture, 2017

Dorothée Elisa Baumann, ohne Titel, aus der Serie: Take a Better Picture, 2017

En parallèle:

ADRIAN SAUER