1970-01-01T00:00:00+00:00
Lade Événements

LISA LURATI
SCHERZO. MOLTO ALLEGRO QUASI PRESTO

Une minuscule silhouette nue devant des sapins d’un rose acide, un buste à la chair marmoréenne délicatement caressé, le regard hautain et scrutateur d’une paire de portraits masculins, des doigts pointant les pages d’un livre sacré ou écartelant la carcasse d’un oiseau… L’univers de Lisa Lurati est peuplé de personnages solennels, absorbés dans des rituels énigmatiques et se laissant à peine saisir par la caméra. Ses images sont autant de fragments d’un monde inaccessible que l’artiste recueille et nous offre, où les corps abondent, indistinctement faits de chair, de marbre ou de peinture, vaquant avec gravité à des activités banales ou sibyllines. Alors que tout sens trop fixe à cet assemblage d’images se dérobe, de nombreux motifs se laissent reconnaître et se répondent tout au long de l’exposition: corps des statues qui se mêlent aux corps des vivants, végétation luxuriante, visages peints qui prennent vie par les altérations apportées par l’artiste.

Lisa Lurati travaille à partir d’un matériel visuel hybride, indifféremment trouvé ou produit par l’artiste, puis constamment brassé, manipulé et transformé pour créer de nouvelles images aux multiples versions, ensuite assemblées en séries. Son écriture visuelle est forte et singulière, mais laisse identifiables les différentes imageries qu’elle approprie – en particulier dans cette exposition l’histoire de l’art occidental et ses motifs emblématiques. Son travail s’inscrit dans celui d’une génération d’artistes qui utilisent la photographie comme matériau brut, à partir duquel ils façonnent un univers visuel particulier, sans nécessairement travailler par séries distinctes et aux limites fixes. Dans l’exposition, les provenances et les textures diverses des images sont soulignées par un travail sur la matérialité des images: photographies encadrées, imprimées sur tissu et débordant du mur, ou encore tirées sur plexiglas et miroirs.

Scherzo. Molto allegro quasi presto – termes italiens de notation de musique classique désignant une pièce courte et humoristique, au rythme rapide – est la première exposition personnelle de l’artiste suisse Lisa Lurati. Elle comprend une majorité d’œuvres inédites, qui ont toutes été produites pour l’exposition.

Née en 1989, l’artiste suisse Lisa Lurati s’est formée à l’école de photographie de Vevey de 2011 à 2015. Son travail a fait depuis 2013 l’objet d’expositions et de publications collectives en Suisse et en Allemagne. Elle vit et travaille à Lugano et Berlin, et était au printemps 2018 en résidence à la Villa Ruffieux de Sierre.

Commissaire de l’exposition: Danaé Panchaud

Toutes les images: © Lisa Lurati 2018

L’exposition est rendue possible par le généreux soutien de Pro Helvetia, de la Fondation Oertli et de Swisslos – Repubblica e Cantone Ticino DECS.

Les sérigraphies ont été réalisées à l’atelier Multiples et Editions d’artistes de l’ECAV, avec Nicolas Wagnières. L’encadrement a été réalisé par Goupie Goupek.

En parallèle:

CA L’ISIDRET