1970-01-01T00:00:00+00:00
Lade Événements
Cet Événement est passé

CA L’ISIDRET

Le Photoforum Pasquart présente la première exposition en Suisse des trois photographes Roger Guaus (*1972, ES), Aleix Plademunt (*1980, ES) et Juan Diego Valera (*1976, AR), co-fondateurs de la maison d’édition indépendante Ca l’Isidret,

Ils ont fondé Ca l’Isidret Edicions après s’être rencontrés et avoir développé un projet collectif en Argentine en 2010. Ca l’Isidret Edicions leur sert également de laboratoire, et leur permet des expérimentations photographiques et éditoriales dans le cadre desquelles ils sont à la fois éditeurs et photographes. Ils sont conjointement les éditeurs de chaque publication, que le livre soit le projet de l’un d’entre eux ou des trois. Ca l’Isidret est le nom d’une maison de l’Alt Penedès en Catalogne, où vit l’un des trois photographes, et où ils se rencontrent fréquemment.

Ils poursuivent des carrières individuelles et ne sont pas organisés formellement en collectif, mais ils maintiennent des liens forts et constants, et collaborent fréquemment sur des projets. Alors que leurs esthétiques restent différentes, ils partagent une certaine approche de la photographie: une constante prise de vue comme réponse à un environnement et comme enregistrement de masse de l’expérience personnelle, les images continuellement réalisées comme un matériau brut et malléable qui prendra forme dans leurs expositions et publications.

Ils ont été invités par le Photoforum Pasquart à développer un projet spécifique pour ses espaces d’exposition. Alors qu’ils préparaient une résidence à Bienne, la notion de doute s’est progressivement imposée comme centrale au projet: “une idée très ouverte qui, en même temps, correspond très bien à notre essence d’artiste, toujours doutant et hésitant sur la nécessité et l’utilité de nos créations, sur plans aussi bien émotionnels, cognitifs qu’artistique.”

Toutes les images présentées dans l’exposition ont été réalisées au cours d’une résidence de 10 jours à la fin du mois d’avril à Bienne, au cours de laquelle ils ont photographié la ville, ses habitants, ses rues et ses animaux, dirigeant leur regard et pointant leur caméra sur une myriade de détails: plantes et fleurs domestiquées, panneaux de signalisation urbains détaillant de multiples interdits, voitures poussiéreuses ou rutilantes, corbeaux saisis en vol, statues de la vieille ville, portraits en gros plan. Un questionnement sur la richesse les a accompagné au long de leur découverte de la ville, et de leurs prises de vue. Ayant entendu à plusieurs reprises à Bienne que la Suisse était le pays le plus riche du monde – et ayant rapidement établi que l’affirmation n’était pas exacte – cette revendication ou label récurrente les a néanmoins marqués et a façonné leur expérience à Bienne. Si la richesse n’est pas directement une thématique de l’exposition, cette affirmation, et la perception de soi qu’elle implique, ont eu une incidence sur les processus de production et de sélection des images.

Toutes les images: © Ca l’Isidret 2018

© Photoforum Pasquart 2018

Cette exposition est rendue possible par le généreux soutien de la Fondation Volkart, de l’Ambassade d’Espagne, de Còpia Lab et Ediprim.

En parallèle:

LISA LURATI