Lade Veranstaltungen
La consommation actuelle d’images est de plus en plus conçue pour satisfaire nos désirs et nos fantasmes tout en les attisant. Ainsi, les « live streams », le « food porn » ou les « unboxing videos » font partie de ces phénomènes de visionnement issus du domaine digital, liés au désir et à la fétichisation, et qui touchent aux limites de l’obsessionnel, de l’intime et du pervers. Ces phénomènes prolifèrent en raison de notre désir de voir et de leur capacité à nous donner un sentiment d’appartenance, de participation ou de démarcation. L’exposition Schaulust s’appuie sur des propositions artistiques aussi bien que des manifestations culturelles pour explorer ces interactions du regard et du désir, le rôle de l’image et la légitimité du regard, dans le contexte de l’image en réseau.

Ce désir de voir est abordé dans différentes sous-catégories. Le thème de l’intimité explore la frontière entre l’intérêt voyeuriste du spectateur, l’intrusion photographique dans les sphères privées et l’abandon volontaire de la vie privée. Avec le « food porn », la normalisation du regard et la standardisation des images sont également traités. Il s’agit par ailleurs d’examiner comment un sentiment de réconfort, de satisfaction et de sécurité peut être généré par le biais d’images. En contrepoint, le repli social facilité par les images, les comportements addictifs par rapport à l’image, et la notion d’image comme substitut (proxy) de la vie réelle, seront également explorés. Quels tabous sont-ils brisés et lesquels sont au contraire générés par notre consommation médiatique actuelle? Les notions de  technophilie et les contenus générés par l’IA qui éveillent, satisfont ou ouvrent de nouvelles possibilités de voir seront également abordés.

Commissariat par Danaé Panchaud et Miriam Edmunds.

Schaulust est une coopération avec le Fotomuseum Winterthur dans le cadre de SITUATIONS.